Labo ESS

Eco-Pertica signe la charte des Circuits Courts Économiques et Solidaires

Après avoir signé la charte des PTCE (Pôle Territorial de Coopération Économique), réfléchie et écrite par le Labo de l’ESS, Eco-Pertica a été sollicité pour s’engager dans les CCES.

Le Labo de l’ESS

Le Labo de l’économie sociale et solidaire (ESS), association loi de 1901 reconnue d’intérêt général, est un Think Tank qui s’est donné comme objectifs de faire connaître et reconnaître l’économie sociale et solidaire, d’être un lieu d’échange, de réflexion et d’action pour une économie respectueuse de l’Homme et de l’environnement.
Actuellement, ses programmes de recherche-action s’articulent autour de 5 grandes thématiques :

  • les nouvelles formes d’emplois,
  • la transition énergétique citoyenne,
  • banque et finance,
  • les pôles territoriaux de coopération économiques,
  • les circuits courts économiques et solidaires.

Les Circuits Courts Économiques et Solidaires – démarche et définition

Quand on évoque l’idée de circuit court, on fait souvent référence à des produits alimentaires. Le Labo a voulu étendre la portée de ce concept à des initiatives autres que les produits alimentaires ou les biens de consommation. En étudiant une série d’expériences qui lui semblaient exemplaires, l’équipe du Labo a dégagé une définition plus large du circuit court :

« Un Circuit Court Économique et Solidaire (CCES) est une forme d’échange économique valorisant le lien social, la coopération, la transparence et l’équité entre les acteurs de l’échange.
Les Circuits Courts Économiques et Solidaires font naître une dynamique dans laquelle tous les acteurs de l’échange (producteur, distributeur, usager, consommateur …) sont impliqués dans le temps. Présents dans divers domaines – énergie, finance, habitat, culture, alimentation, commerce, … -, ils interagissent et développent des écosystèmes vertueux, tant localement qu’à distance, et contribuent à des transformations sociétales. »

Une fois les contours définis, le Labo de l’ESS s’est attelé à rédiger une charte pour formaliser le concept et le raccrocher aux expériences des territoires. L’étape actuelle est de réaliser un recensement des initiatives respectant les valeurs de la charte. Basée sur un engagement volontaire, la signature de la charte permet aux signataires d’augmenter leurs visibilité mais surtout de donner du corps à cette notion étendue de circuits courts. Aujourd’hui, le site du Labo dénombre 33 initiatives réparties dans 11 domaines d’activités.

Eco-Pertica a finalisé la démarche le 25 octobre avec la signature de la charte ainsi que la validation de sa fiche descriptive et sa mise en ligne sur le site du Labo.

Le lendemain, heureux hasard, Françoise Bernon, déléguée générale du Labo de l’ESS, invitée par Philippe Bertrand dans ses Carnets de Campagne, explique la démarche des CCES.

Pour en savoir plus sur la démarche des CCES et sur les travaux du Labo de l’ESS.

Catégories : Actualité / Eco-Pertica / ESS