Chantier Plessage

Chantier Plessage

Organisation à rebondissements

Après quelques péripéties d’organisation, de télescopage de planning et de craintes d’annulation pour cause de gel (le thermomètre était si bas qu’on marchait dessus…), le chantier participatif de plessage a bien eu lieu, dimanche 29 janvier au lieu du samedi. Malheureusement, l’intervenant ayant eu un empêchement, il n’a pas pu venir. C’est donc Alexandre Céalis qui a encadré la journée.
Le plessage est une technique de conception ou d’entretien des haies qui consiste à rabattre les branches à l’horizontal et les tresser autour de piquets verticaux créant ainsi une véritable barrière vivante. Cette technique a servi de moyen de défense à l’époque Gallo-romaine. Plus récemment, elle servait de clôture pour parquer les bêtes avant l’invention du fil barbelé. Elle permet également un étoffement et une homogénéisation des haies dégarnies.

 Labeur salé

Une quinzaine de personnes ont assisté à la journée. Après un accueil « café-croissant », la meute de participants s’est rendu sur les lieux du crime : une parcelle de 20m de côtés, entourée de haies à plesser. Quelques explications théoriques pour comprendre l’origine du plessage et le principe de la journée, puis les outils ont été distribués pour commencer le débroussaillage. Ensuite, un premier poste plessage sur un des côtés de la parcelle a démarré avec 4 participants alors que les autres fagotaient les branchages coupés. Rapidement, un deuxième côté a été attaqué, puis un troisième. Une bonne grosse matinée de travail sans trop de piqures d’épines noires ou de doigts coupés.

Objectif largement atteint

L’après-midi a redémarré plus difficilement après ce repas conséquent. Quelques plesseurs nous ont quitté, remplacés par d’autres. Au final, les 2/3 du linéaire (~50m) ont été travaillés. Ambiance au beau fixe. Les organisateurs ont été comblés par le travail accompli, les participants ravis de l’accueil et de l’expérience transmise. Un bon échange dans les valeurs du chantier participatif.

Catégories : Actualité / Eco-Pertica