200915_BroyageIMEChapelleMontligeon_02_md

Un partenariat entre Eco-Pertica et le Dispositif du Perche

 

Un premier contact…

En juin 2020, alors que la France se remet d’un confinement abasourdissant, Sébastien Chain, éducateur technique au sein du Dispositif du Perche (voir présentation en bas d’article) nous rend visite pour présenter un projet de brique isolante en papier recyclé qu’il aimerait développer en partenariat avec Eco-Pertica. L’idée est intéressante, mais difficile d’engager la SCIC dans un nouveau projet. La priorité est de stabiliser et développer les activités actuelles.

…qui se concrétise

Par contre, ayant compris que l’institut cherche des missions  à proposer aux jeunes, le sujet du liège est abordé. Tri et broyage ? Banco ! Et voilà que les big bags de bouchons ainsi qu’un broyeur domestique mis en sécurité, sont convoyés aux ateliers techniques de l’institut à la Chapelle-Montligeon. Pas de contrainte de temps, ni d’objectif de rendement. Les jeunes trient et broient les bouchons à leur rythme. Quand les stocks sont broyés, Eco-Pertica se charge de les rapatrier à Rémalard en réapprovisionnant l’atelier en bouchons.

Une nouvelle ressource disponible

La SCIC dispose donc maintenant de broyat de liège utilisable pour l’isolation. Le liège étant un matériau précieux et le gisement étant limité, nous préconisons de le poser uniquement dans les situations ou une humidité résiduelle potentielle pourrait détériorer l’isolant mis en œuvre. En pratique, cela concerne des bas de mur (jusque 20 à 50 cm de haut) avant l’application d’un isolant sec ou d’un correcteur thermique en béton végétal.

Des tests et expérimentations

Un premier test de mise en œuvre a été réalisé pour l’isolation d’un mur en parpaing sur 15 cm d’épaisseur. Un compte-rendu sera édité prochainement.

En parallèle, des mesures de densité et de granulométrie sont effectuées en interne pour pouvoir diffuser des informations techniques sur le matériau. Là-encore nous ne manquerons pas de communiquer les résultats.


Le Dispositif du Perche en quelques phrases

Le Dispositif du Perche, situé à Mortagne-au-Perche (l’Orne), a été créé en 1955 par l’association du Foyer Notre Dame. Il a été repris par l’association Vivre et devenir en 2020.

Composé d’un institut médico-éducatif (IME) de 93 places (16 internes et 77 semi-internes) et d’un service d’éducation spécialisée et de soins à domicile (SESSAD) de 21 places, il accompagne des enfants et des adolescents ayant besoin d’une aide spécialisée (pédagogique, éducative et thérapeutique) pour progresser et intégrer une vie sociale.

Depuis 2017, le Dispositif du Perche scolarise tous les enfants en milieu ordinaire. Les classes au sein de l’institut médico-éducatif ont été fermées et installées au sein des écoles primaires, des collèges et des lycées classiques. L’objectif est de permettre aux enfants de vivre avec d’autres enfants de leur âge et de promouvoir leur participation dans la société.

Des ateliers pré-professionnalisants sont proposés aux adolescents et jeunes adultes au sein de la pépinière d’entreprises des ateliers Buguet à la Chapelle-Montligeon. De nombreux partenariats permettent aux jeunes d’effectuer des stages en milieu ordinaire ou dans des entreprises adaptées. C’est dans ces ateliers pré-professionnalisants que les bouchons sont déposés et broyés par les adolescents et jeunes adultes.

 

Catégories : Actualité / Eco-Pertica